Qui est Doundosy?
Salif Yoda alias "Doundosy" signifiant "faire attention" en langue bissa, a vu le jour le 25 janvier 1973 à Lengha, un petit village de la province de Boulgou au Burkina Faso.Très tot,il perd sa mère Dofom Niaone,une menagere, en 1986.Il n'a plus que son père,cultivateur, Passourba Yoda pour les soutenir; lui et ses freres. Père de jumelles(youmna et youmnia ),Doundosy est le cinquième d'une famille de sept enfants.Sa passion pour la musique remonte pratiquement à son enfance: quand il était gamin, Doundosy suivait deux de ses oncles à savoir mama yoda ,un joueur de tam-tam, qui faisait parlé l'instrument qu'il maitrisait à souhait et Vigo, un joueur chévronné de flute. C'est ainsi qu'il a pris gout à la musique qui ne le lachera plus."Mes oncles étaient ma première inspiration", aime-t-il repeter.La musique dans le sang, Doundosy a fabriqué lui-même le premier Sikassaka qu'il avait. Muni de cet instrument, il a commencé à fréquenter les soirées culturelles au village et va apprendre pour l'occasion à jouer le Djecka.Soucieux de moderniser et de promouvoir cette musique qu'il porte dans son coeur, Doundosy avec l'appui de son cousin de musicien, Hamadou Zampou, va réaliser son rêve à la faveur d'un vieux projet: son premier album.Baptisée "Mélodie Djecka" et sortie sur le marché dicographique international en novembre 2001 quand l'artiste était encore étudaiant à l'Université de Ouagadougou(Faculté de Droit), cette oeuvre est un véritable coup de pouce au Djecka.Surtout avec sa voix qui ressemble étrangement à celle d'un autre artiste musicien burkinabé qui a marqué les esprits et qui n'est plus de ce monde, Black So Man.Doundosy n'a pas assisté au succès de son joyau dans son pays natal, qui s'est envolé quelques mois avant pour Londres ou il continue d'etudier , de faire de la musique tout en travaillant. Et c'est depuis la capitale anglaise qu'il recevait des echos de son opus qui a été très bien apprécié des mélomanes burkinabé.Les arrangements de l'oeuvre sont signés d'une main de maître par un arrangeur connu dans la sous-région ouest-africaine, Sam Etienne Zongo qui a bossé dans les studios modernes de la structure de production musicale "Seydoni Production" à Ouagadougou. Du reste, la réalisation de l'album à été possible grâce au chargé de communication d'alors de cette société, Papus Zongo,qui très vite a su décélé le talent de Doundosy et a cru en sa réussite en convainquant sa boite de le produire. Ce qui n'est pas régréttable dans la mesure ou la mayonnaise a pris: le titre "Etrangers" est même devenu à un moment donné un hit qui passait en boucle sur les chaines de radio et de télé."j'ai été inspire en observant les abus et les souffrances des etrangers en france et surtout en cote d'ivoire,un pays voisin au Burkina. Il y a eu une chasse aux etrangers dans ce pays et un bon nombre d'etrangers ont ete tués, et d'autres ont vu leurs biens spoliés", raconte Doundosy pour justifier le pourquoi de ce tube à succès. "Depuis des années durant avant meme ta naissance les etrangers mourraient pour batir ce pays", fredonne-t-il dans "Etrangers".Basé donc à Londres depuis quelques années, l'auteur de "Mélodie Djecka" y a déja livré des concerts et même joué devant de nombreux fans en Italie,en Suède et en Belgique.Au plus fort des sacrifices qu'il a consenti pour faire connaitre le Djecka, un seul rêve l'anime: internationaliser cette musique.
   
 

ACCUEIL | BIOGRAPHIE | DISCOGRAPHIE | CONTACT | ACTU | MP3/VIDEO | LOGOS | IMAGES
 
Welcome to Doundosy.com